Yves NICOLIN: Le premier défenseur du Roannais

Yves NICOLIN un homme à votre écouté toujours prêt à agir

image gauche

Yves NICOLIN défend la présence de la Banque de France à Roanne

 

Depuis plusieurs années pèsent des menaces sur le maintien de la succursale Roannaise de la Banque de France. Yves Nicolin s’est à plusieurs reprises mobilisé sur ce dossier et a obtenu, grâce aux bonnes relations qu’il entretient tant avec le Gouverneur, Christian Noyer, qu’avec les personnels Roannais, le maintien de l’activité et des emplois.

 

A la fin de l’année 2011, le Gouverneur a annoncé un plan de réorganisation de la banque de France qui pourrait remettre en cause la présence de la Banque de France dans certaines sous préfectures.

 

Après s’être entretenu de ce dossier avec le Gouverneur de la Banque de France qui lui a assuré une rencontre prochaine avec Henri JULLIEN, Directeur du Réseau Chargé des études de réorganisation, le 25 janvier dernier à l’Assemblée Nationale, Yves NICOLIN a longuement reçu les salariés Roannais.

Il a été particulièrement attentif à leurs propositions et a construit, avec eux, un argumentaire qu’il s’est engagé à défendre au plus haut niveau.

 

Yves NICOLIN, accompagné du Président de la CCIT du Roannais ont rencontré ce 13 mars le Directeur du Réseau pour défendre le maintien à Roanne d’une présence de la banque de France dans la mesure où l’activité de cette succursale de sous préfecture est considérable. En effet, 11 établissements implantés dans des préfectures de départements ont une activité inférieure à celui de Roanne.

De plus, alors même que les missions de la banque de France ont été renforcées par les législateurs (Médiation du Crédit) en 2008, que le nombre de dossiers de surendettement ne cesse d’augmenter dans notre arrondissement, que les entreprises ont besoin d’un interlocuteur compétent, connaissant le tissu économique local, la disparition de la présence de la Banque de France constituerait une perte importante pour l’arrondissement de Roanne, pour ses habitants, ses collectivités et ses entreprises.

 

Le Directeur du réseau a tenu à préciser qu’aucune décision n’était prise concernant le devenir de l’antenne économique de Roanne qui est l’une des plus importantes situées dans une sous préfecture.

                                                                                

Par ailleurs Yves Nicolin qui porte depuis plusieurs années un projet d’implantation à Roanne d’un centre de traitement des appels de la Banque de France a renouvelé la disponibilité du territoire, des élus, des acteurs socio-économiques pour accueillir cette activité. Au-delà du maintien des 14 emplois existants, l’enjeu porte sur la création de 50 emplois supplémentaires. Jean Bernard Devernois, Président de la CCIT du Roannais, a proposé que la Chambre de Commerce et d’Industrie s’investisse dans le portage immobilier pour permettre le maintien et le développement des activités roannaise de la banque de France.