La gauche accusée de favoriser ses électeurs

Niches fiscales

image gauche

L' UMP  a accusé hier soir, lors de la discussion budgétaire à l'Assemblée, le gouvernement d'avoir préservé des dispositions fiscales favorable aux journalistes, à l'Outremer et aux cinéastes parce que ces catégories votent à gauche. "Vous avez refusé un amendement qui visait à aligner les déductions de frais des journalistes sur celles des autres Français..." a reproché le député à la majorité, en faisant référence à un amendement UMP, repoussé en Commission des finances le 10 octobre, proposant la suppression des 7.650 euros que les journalistes peuvent déduire de leur revenu imposable annuel. "On dit que 92% des journalistes ont voté pour François Hollande, je ne sais pas si c'est vrai, ce que je constate aujourd'hui c'est que vous avez refusé l'amendement", a-t-il lancé. Les avantages fiscaux de l'Outremer pointés du doigt Le ministre des outremer Victorin Lurel "s'est glorifié du fait que 70% des Français d'outremer ont voté pour François Hollande et que sur 27 députés, ils en avaient envoyé 26 (de gauche, ndlr) à l'Assemblée nationale", a poursuivi le député. "Ils ont bien fait car leur région est la seule qui va continuer à bénéficier d'avantages fiscaux, et que je sache, ces avantages ne vont pas bénéficier aux revenus modestes : l'acquisition d'hôtels, d'immeubles, d'équipements touristiques... A cet égard vous avez renvoyé la monnaie de la pièce", a-t-il dit. "Je pense aussi que vous l'avez fait aussi un petit peu avec les Sofica", sociétés destinées à financer des projets cinématographiques et dont les avantages fiscaux ont aussi été maintenus, a ajouté M. Blanc. "Je ne sais pas quelle est la couleur politique des cinéastes, des producteurs, des artistes, mais très clairement je pense que dans votre choix, vous avez pensé qu'on pouvait leur renvoyer un petit peu de leur soutien qui fut quasiment unanime lors de la dernière campagne présidentielle", a-t-il affirmé. "Je regrette que vous ayez jugé bon de stigmatiser soit les uns parce qu'ils habitent outremer, soit les autres parce qu'ils exercent telle profession... Vous vous arrangerez avec eux (...) Ni le gouvernement, ni la majorité, ni probablement très nombreux de vos amis n'approuvent ce que vous avez dit" lui a répondu le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac.


Le député UMP de l'Ain Etienne Blanc a accusé hier soir, lors de la discussion budgétaire à l'Assemblée, le gouvernement d'avoir préservé des dispositions fiscales favorable aux journalistes, à l'Outremer et aux cinéastes parce que ces catégories votent à gauche.