Réaction d’Yves Nicolin au massacre de Toulouse

Communiqué de presse

image gauche
Sur notre sol, des enfants et un adulte ont été assassinés en raison de leur croyance religieuse, des soldats ont été exécutés probablement en raison de leur engagement militaire au service de l’ensemble de la nation française. C’est l’ensemble de notre communauté nationale qui est visée et touchée. Même s’il est bien évidemment trop tôt pour tirer des conclusions, ces drames nous rappellent que notre communauté nationale doit être et rester une et indivisible, au-delà des convictions personnelles, religieuses ou philosophiques de chacun.

 

Ces derniers mois, les dégradations volontaires de lieux de culte se sont multipliées dans notre pays, touchant toutes les communautés religieuses, catholiques, juives et musulmanes notamment. Elles étaient probablement des signes annonciateurs que des drames humains se produiraient dans notre pays.

 

Plus que jamais nous devons donc être extrêmement vigilants et intransigeants à l’égard des messages de haine de l’autre et d’intolérance propagés à des fins politiques ou religieuses.  Ces messages ne peuvent qu’exciter des esprits fragiles. Le recueillement ne doit pas empêcher la légitime colère qui ne peut que gronder dans chacun d’entre nous. 

 

En ces instants de deuil pour la nation, je tiens à adresser mes plus sincères condoléances à l’ensemble de la communauté juive française et roannaise plus particulièrement d’une part, à l’ensemble de nos corps armés d’autre part, frappés par ces drames et unis dans une même douleur.