La préfète a signé l’arrêté de fusion du Grand Roanne

Article du progres du 19 Décembre 2012

image gauche

   

Le dossier de l’intercommunalité dans le Roannais a connu son épilogue, hier, à l’Assemblée nationale lors des questions d’actualité au gouvernement. Le député UMP de la Loire, Yves Nicolin, a en effet interrogé Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation sur le nouveau Grand Roanne.

Le député a rappelé « le long travail mené depuis plus d’un an » sur l’agglomération de Roanne. « Nous arrivons au terme du processus. La préfète n’attend plus que votre décision. Après un an de patience, allez -vous signer ? » a demandé Yves Nicolin.

Dans sa réponse, la ministre a regretté que « les négociations et la médiation n’aient pas pu aboutir ». Mme Lebranchu a aussi précisé que « nous avons tout fait pour que le périmètre du Grand Roanne soit accepté par un maximum d’élus. Car il vaut mieux convaincre que contraindre, notamment les communes rurales. Même si je regrette la situation, l’arrêté sera pris ».

Dans une interview qu’elle nous avait accordée la semaine dernière (voir notre journal du 13 décembre), Fabienne Buccio, préfète de la Loire, nous avait précisé : « Je signerai l’arrêté de fusion du Grand Roanne avec l’accord du gouvernement ».

Cet accord ayant été obtenu hier après-midi, Fabienne Buccio a donc signé l’arrêté en début de soirée.

Le nouveau périmètre du Grand Roanne comporte la communauté d’agglomération du Grand Roanne et les communautés de communes du Pays de La Pacaudière, de la Côte Roannaise, de l’Ouest Roannais, du Pays de Perreux, plus la commune de St-Alban-les-Eaux. Au total, le Grand Roanne sera composé de 40 communes, soit 102 934 habitants. Mais le nouveau périmètre de cette communauté d’agglomération est loin de faire l’unanimité. 20 communes y sont opposées et 18 maires et leurs conseils municipaux sont prêts à démissionner pour montrer leur hostilité à cette fusion. Les prochaines semaines risquent d’être mouvementées dans le Roannais !