Yves Nicolin : « SOS Orphelinats du Monde est une belle aventure »

Article du progrès du 13 Février 2012

image gauche
 
 

Yves Nicolin : « SOS Orphelinats du Monde est une belle aventure »

 

/ Max Chapuis

 

Solidarité. Le député roannais lance, ce soir, une association dont le but est de récolter des fonds pour construire des structures d’accueil en faveur des enfants privés de famille.

 

Yves Nicolin, ce soir à Paris, salle Wagram, est organisée la soirée de lancement de SOS Orphelinats du Monde. Quel est le but de cette association dont vous êtes le président ?

SOS Orphelinats du Monde a pour objectif d’améliorer les conditions de vie des enfants privés de famille dans les pays défavorisés en construisant et en rénovant les structures d’accueil. Cette association pilotera aussi des actions en faveur de ces enfants dans les domaines médicaux et de l’éducation par exemple. Sa dernière mission sera de former les professionnels de l’enfance qui interviennent dans ces orphelinats.

Qu’est-ce qui vous a incité à créer cette association ?

Les pays dans lesquels nous adoptons nous interpellaient en nous faisant remarquer que nous adoptions leurs enfants, mais que nous ne faisions rien pour ceux qui restaient sur place. Le cadre juridique de l’Agence française de l’adoption, que j’ai présidé jusqu’en janvier de cette année, ne permet pas de financer des projets à l’étranger. C’est pourquoi j’ai eu l’idée de créer cette association qui permettra ce genre d’interventions, et s’avérera un levier utile pour que la France développe l’adoption dans certains pays.

Est-ce que SOS Orphelinats du Monde a déjà des projets ?

Le premier projet sera la construction d’un orphelinat en Haïti qui pourra accueillir quelque 60 enfants. Le coût est estimé à 350 000 dollars. On veut aussi engager des actions plus légères pour améliorer l’ordinaire des enfants dans des pays comme le Vietnam ou Madagascar.

Comment l’association va-t-elle financer ces actions ?

Pour 2012, la principale source de financements sera la vente d’un album d’une vingtaine de chansons produit par le groupe Universal Music. Une vingtaine d’artistes a cédé les droits des chansons à l’association (lire par ailleurs).

On bénéficie d’autres partenariats.

Avec la Fnac qui s’est engagée à promouvoir et distribuer l’album. Le groupe pétrolier Total s’est également engagé à mettre l’album en avant dans son réseau de stations autoroutières.

Il mettra également en avant l’action de l’association via des mails et des courriers aux détenteurs de cartes de fidélité. Et sur un plan local, les imprimeries Chirat et Valmy nous accompagnent sur certaines de nos actions.

Quant aux particuliers et aux entreprises ils peuvent nous aider en nous envoyant des dons qui ouvrent droit à des réductions d’impôts.