Chômage : une baisse en trompe l'œil

image gauche

La baisse du nombre de demandeurs d'emploi au mois de septembre de 0,7% (soit 23.800 personnes sans aucune activité de moins en métropole) n'est malheureusement qu'un trompe l'œil.

L'explosion du chômage est quant à elle, hélas, une triste réalité alors que notre pays compte plus d'un million de chômeurs supplémentaires depuis le début de la présidence de François Hollande.

La démission du ministre du travail, François REBSAMEN en août dernier, illustre bien la faillite du gouvernement socialiste à lutter contre le chômage de masse qui s'installe en France.

Le choc fiscal subi par les entreprises et les ménages dont le Premier ministre a récemment reconnu les dégâts considérables pour l'économie, la baisse massive des dotations aux collectivités territoriales ont cassé les moteurs de la croissance, en pesant à la fois sur l'investissement et sur la consommation.

Les contrats aidés sont une impasse. Ils ne conduisent qu'à une augmentation toujours croissante du déficit sans inscrire ses emplois dans la durée.

A l'approche de la COP 21, la fonte des glaciers monopolise l'attention du gouvernement. Mais la montée inexorable du chômage finira par engloutir la France.

Libérer les initiatives des entreprises qui, seules, peuvent créer des emplois et mener, enfin, des réformes structurelles, notamment sur le code du travail sont les clés pour redonner à notre pays la maîtrise de son destin.

Il y a urgence à changer de cap. Aux Républicains nous nous y employons pour proposer un véritable projet d'alternance aux Français.

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article.

Laisser un commentaire

Nom ou pseudo :


Adresse email :


Code de vérification * :
Captcha   Recharger
(recopier le code ici)
Commentaire :