Sur le plan de l'emploi, l'Europe avance, la France recule

image gauche

L'Office européen de statistiques Eurostat a annoncé aujourd'hui que le chômage au niveau européen avait atteint ses plus bas niveaux depuis quatre ans.

Pendant ce temps, malgré les annonces répétées de François Hollande promettant de tout inverser, le chômage continue d'augmenter en France. Entre mi-2013 et fin 2015, la France a créé seulement 57.000 emplois dans le secteur privé, alors que l'Italie en a créé 288.000, l'Allemagne 482.000 et l'Espagne 651.000.

L'Europe profite à plein de la bonne conjoncture économique mondiale, car ces pays, au contraire de la France, ont fait le choix de la réforme. Les effets de manche de François Hollande et de son Gouvernement n'y changeront rien. Le projet de loi El Khomri, qui devait être la grande loi du nouveau code du travail et de la création d'emplois, se vide de son contenu de jour en jour.

Le Gouvernement socialiste préfère créer des emplois publics (233.000 créés en France) et manipuler les chiffres du chômage en transférant 500.000 demandeurs d'emploi de pôle emploi vers des formations « parking », et en augmentant chaque mois les radiations. C'est pour ces raisons que le chômage continuera son inexorable augmentation, alors qu'il poursuivra sa baisse dans tous les autres pays.

Nous ne pouvons accepter cette situation. C'est le travail qui crée l'emploi et ce sont les entreprises et les initiatives privées qui créent le travail. C'est donc bien par la réforme du marché du travail, du code du travail, de la fiscalité et de la baisse de la dépense publique, qu'une autre voie est possible : celle du retour à l'emploi dans notre pays. C'est le sens de nos convictions et de notre action.

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article.

Laisser un commentaire

Nom ou pseudo :


Adresse email :


Code de vérification * :
Captcha   Recharger
(recopier le code ici)
Commentaire :