Pourquoi j’ai voté contre le projet de loi santé.

image gauche

Le texte a été adopté ce jour par l’Assemblée nationale en nouvelle lecture par 296 voix contre 243.

« Depuis plusieurs mois, je suis engagé auprès des personnels de santé de ma circonscription pour lutter contre les dispositions dangereuses que contient le texte. Je suis particulièrement opposé à la généralisation du tiers-payant, mesure électoraliste injustifiable sur le plan social puisque les plus démunis en bénéficient déjà. Je dénonce un pied-de-nez sans précédent aux médecins libéraux, croulants sous la paperasse sans jamais avoir l’assurance d‘être payés à temps. C’est aussi un cadeau empoisonné pour les patients qui deviendront de simples clients à la solde des mutuelles. C’est enfin une disposition dangereuse pour la soutenabilité de notre modèle et les finances de la Sécurité sociale. Inflation, explosion de la demande de soins : la médecine n’est pas gratuite, alors pourquoi le faire croire ? Je dénonce également la mise en oeuvre sans justification du paquet neutre qui est une attaque frontale et revendiquée envers nos buralistes qui, depuis plusieurs années, sont les premières victimes des politiques hygiénistes de lutte contre la consommation de tabac. Quant à l’ouverture des salles de shoot, c’est un autre exemple de mesure scandaleuse qui témoigne du laxisme du gouvernement sur la question des drogues, toujours plus ravageuses chez les jeunes. Je me réjouis cependant que nous ayons réussi, avec l’opposition, à faire adopter une réforme de la loi Evin permettant de favoriser la publicité de nos terroirs, notamment sur le plan de l’oenotourisme. Dans ma circonscription, cette mesure aura des répercussions économiques importantes pour des dizaines de viticulteurs.


Enfin, il est à noter que rien n’est fait contre la désertification médicale, le déficit chronique de la sécurité sociale et l’augmentation de la consommation des drogues chez les jeunes.
J’appelle donc les professionnels de santé et l’ensemble des citoyens mobilisés jusqu’alors à continuer leur lutte comme nous continuerons, avec mes collègues de l’opposition, à combattre ce texte. »

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article.

Laisser un commentaire

Nom ou pseudo :


Adresse email :


Code de vérification * :
Captcha   Recharger
(recopier le code ici)
Commentaire :