« 2013 sera l'année la plus noire pour le bâtiment depuis 100 ans »

Nous lancons une mise en garde au gouvernement

image gauche

Nous lancons une mise en garde au gouvernement sur la crise sans précédent traversée par le bâtiment et les travaux publics : « Si le gouvernement ne réagit pas immédiatement par des mesures fiscales et de relance de l'investissement public près de 100.000 emplois risquent d'être supprimés dans le courant de cette année.

L'expérience du plan de cohésion sociale qui a été lancée avec succès en 2004 démontre qu'il est possible de relancer rapidement le secteur de la construction à condition que le gouvernement baisse rapidement la TVA pour la ramener à 5% sur l'ensemble du secteur. Si l'on veut rapidement inverser la courbe du chômage, il y a trois secteurs sur lesquels un gouvernement peut agir par une politique volontariste sur des emplois non délocalisables :

  • les services à domicile qui sont en train d'être anéantis par la remise en cause des avantages fiscaux et sociaux consentis en 2005,
  • le secteur du bâtiment qui conditionne la réussite d'une politique du logement,
  • et l'hôtellerie restauration.


En 10 mois, le gouvernement vient de prendre des mesures contraires à la logique de l'emploi, en augmentant massivement la TVA dans le secteur du bâtiment.

Résultat plus aucunes recettes en provenance de ce secteur ne rentre dans les caisses de l'Etat. C'est pourquoi, Nous demandons de diviser par deux immédiatement la TVA dans le secteur du bâtiment, pour la faire passer à 5%, comme cela a été réclamé par ailleurs par le Président de l'UDI.