Le gouvernement essaie de masquer son inaction en faveur des personnes handicapées

Najat Vallaud-Belkacem a accusé la Droite de vouloir empêcher les personnes handicapées d'accéder à l'Allocation d'Adultes Handicapés

image gauche

A l'occasion du débat télévisé qui l'a opposé à Jean-François Copé jeudi soir sur France 2, Najat Vallaud-Belkacem a accusé la Droite de vouloir empêcher les personnes handicapées d'accéder à l'Allocation d'Adultes Handicapés en réduisant le nombre de leurs bénéficiaires.

Ces graves accusations méritent une sérieuse mise au point.

L'AAH a été créée par la loi n° 75-534 du 30 juin 1975. A l'occasion de sa mise en place, elle concernait 100.000 bénéficiaires. Ce nombre n'a cessé de croître, il dépasse aujourd'hui le million de personnes.

D'un point de vue quantitatif, Madame VALLAUD-BELKACEM ment quand elle accuse la droite de vouloir réduire le nombre de bénéficiaires. D'un point de vue qualitatif, elle ne peut non plus soupçonner la droite de vouloir pénaliser les personnes handicapées puisque, conformément aux engagements de M. SARKOZY lors de la présidentielle en 2007, le montant de l'AAH a été revalorisée de 25%. Ces accusations sont d'autant plus graves que depuis que la gauche est au pouvoir, le montant de l'AAH n'a été revalorisé que de 1,75% !

L'AAH a été réformée en 2011 afin d'offrir un traitement équitable entre les bénéficiaires. Cette réforme n'a d'ailleurs pas été remise en cause par la gauche depuis son arrivée au pouvoir.

Le gouvernement essaie de masquer son inaction en faveur des personnes handicapées. Ne nous laissons pas intimider par les accusations faciles et les mensonges du gouvernement !