Un mea culpa et des baisses d'impôt en trompe l'œil

image gauche

Ce vendredi, le Premier Ministre a fait son mea culpa sur les hausses massives d'impôts que son gouvernement a infligé aux français. Cette annonce ressemble fort à un coup de communication du gouvernement.

Depuis 2012, les ménages ont consenti près de 10 milliards d'impôts au seul titre de l'impôt sur le revenu. Le gouvernement multiplie les promesses démagogiques pour préparer les prochaines échéances électorales. La majorité décide des baisses et des hausses d'impôts en fonction des nécessités politiques du moment. Les gestes fiscaux de ces derniers mois ont un effet pervers, ils n'ont eu vocation qu'à diminuer le nombre de contribuables soumis à l'impôt. En effet, aujourd'hui à peine la moitié des foyers fiscaux ont payé l'impôt sur le revenu.

Les baisses d'impôts actés dans le projet de loi de finances 2016 sont ciblées et excluent une nouvelle fois les classes moyennes. A travers ce geste, le gouvernement cherche d'une part à restituer aux ménages modestes les efforts qu'ils ont fournis depuis 2012 et d'autre part à corriger ses excès mais le mal est fait. Le livret A a enregistré 2,38 milliards d'euros de décollecte.

Ce repentir de Manuels Valls sonne comme du déjà-vu. En aout 2013, lors de la distribution des avis d'imposition, Pierre Moscovici avait déclaré être sensible à l'exaspération des contribuables. François Hollande a quant à lui promis une pause fiscale avant l'été.

A quelques mois des élections régionales, il essaie de faire oublier aux françaises et aux français la frénésie fiscale qu'il leur a fait subir. Les français ne sont pas dupes… Le gouvernement fait de la récupération politique. Il tente de regagner l'électorat qu'il a perdu à travers des mesures impopulaires et néfastes telles que la réduction du quotient familial, la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires…

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article.

Laisser un commentaire

Nom ou pseudo :


Adresse email :


Code de vérification * :
Captcha   Recharger
(recopier le code ici)
Commentaire :