Le grand illusionniste

Le changement c'est pour quand?

image gauche

Depuis le 6 mai 2012, la France vit dans l'illusion :

  • Illusion d'avoir élu un président qui pouvait incarner le « changement » alors que la crise économique est profonde et durable comme le prouvent les mauvais indicateurs de croissance ;
  • Illusion d'avoir élu un président réformateur capable de prendre en main le destin de la France et de mettre en œuvre les réformes de structure indispensables à la modernisation de notre pays : réformes de la sphère publique ; de la protection sociale ; de la compétitivité des entreprises françaises etc…
  • Illusion d'avoir élu un président capable de porter la voix de la France sur la scène internationale : que sont devenues les vagues promesses d'imposer le point de vue de notre pays au niveau européen ?

La France, fragilisée économiquement, demeure quotidiennement à la merci des marchés internationaux car sa dette n'a pas été maitrisée : elle continue d'augmenter régulièrement et notre pays deviendra pour la première fois le premier emprunteur européen en 2013.

La prestation du 14 juillet n'a en rien modifié cette tendance : l'impression d'un président grand illusionniste, à l'école mitterrandienne mais la culture en moins, a marqué tous les esprits.

Mais la France a ouvert les yeux comme le prouvent les élections partielles où le parti du Président est profondément rejeté y compris par les électeurs de gauche.

François HOLLANDE est aujourd'hui incapable de rétablir la confiance qu'il a mise à mal par ses hésitations, sa pusillanimité et son incapacité à incarner la fonction présidentielle. Décidément, le costume présidentiel est vraiment trop grand pour lui !