La Cour des comptes désavoue la politique éducative du Gouvernement

La pseudo refondation de l'Ecole

image gauche

La publication d'un rapport sur les enseignants aujourd'hui par la Cour des comptes sonne comme une nouvelle condamnation de la politique éducative du Gouvernement. Les Sages de la rue Cambon rappellent que l'Education nationale ne manque pas de moyens, mais de gestion efficace. Ils dénoncent implicitement le recrutement de 60 000 enseignants, mesure au mieux inutile, au pire marquée du sceau du gaspillage de l'argent public. "L'Education nationale ne souffre pas d'un manque de moyens ou d'un nombre trop faible d'enseignants mais d'une utilisation défaillante des moyens existants" note le rapport.

A l'heure où le Sénat examine le projet de pseudo refondation de l'Ecole, ce rapport montre une nouvelle fois que la politique de Monsieur Peillon est un échec et qu'elle conduit l'Education nationale droit dans le mur. Il est temps qu'elle cesse ! Il est temps d'engager les vraies réformes de l'Ecole ! Celles de l'autonomie, de l'efficacité et du libre choix, pour permettre le succès des élèves, des familles et des enseignants qui sont tous victimes d'un système sclérosé !