La France d'Hollande : championne des prélèvements obligatoires

image gauche

Alors que la France connaît depuis cette semaine un taux de chômage record jamais atteint depuis 1997, nous avons confirmation qu'elle est également la championne des prélèvements obligatoires. La présidence de François Hollande est ainsi marquée par des records à la chaîne, mais des records qui plongent la France toujours un peu plus dans la régression.

Notre pays se retrouve ainsi à la deuxième place des pays de l'OCDE au prélèvement obligatoire le plus élevé pour l'année 2014. Cette année devait pourtant être celle de la montée en charge du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE), promesse du Gouvernement pour faire baisser la pression fiscale. Une nouvelle fois, l'un des dispositifs « phare » du Gouvernement prouve son inefficacité, et par la même l'inefficacité totale du Gouvernement pour répondre aux problèmes des Français et de notre pays.

Enfin, alors que la part des charges sociales représente 37% des prélèvements obligatoires en France, contre seulement une moyenne de 8% pour ses partenaires de l'OCDE, le Gouvernement de François Hollande ne fait rien pour arranger cette situation. Par peur de tomber encore plus dans l'impopularité, comme si cela était possible, il évite consciencieusement cette question, laissant filer les déficits.

Notre pays ne peut rester dans cette situation désastreuse. Les Républicains s'engagent sur la voie du rétablissement des comptes sociaux de notre pays, et dans l'abaissement des prélèvements obligatoires pour redonner de l'air non seulement aux entreprises, mais aussi aux ménages, qui ont connu une baisse de leur pouvoir d'achat durant la présidence Hollande, un autre record absolu. Les Républicains mettront en œuvre ces promesses dès leur élection dans les Régions, et à la tête de l'Etat lors de l'alternance en 2017.

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article.

Laisser un commentaire

Nom ou pseudo :


Adresse email :


Code de vérification * :
Captcha   Recharger
(recopier le code ici)
Commentaire :