Le Gouvernement doit non seulement reporter, mais aussi repenser de A à Z la réforme des rythmes scolaires

Impossible à financer et inutile d'un point de vue pédagogique !

image gauche

Nous avons proposé mercredi le report de la réforme des rythmes scolaires. En reportant cette réforme, le Gouvernement doit aussi accepter de la repenser entièrement : cette réforme est irresponsable car elle impliquerait la hausse des impôts locaux et/ou l'augmentation des dettes des communes, incapables de payer de tels bouleversements internes. Pire : cette réforme est inutile ! Elle est une double aberration :

  • Première aberration : là où il aurait fallu laisser chaque commune et chaque établissement décider de ce qui fonctionne et de ce qui est bon pour les familles en fonction des besoins locaux, le Gouvernement a idéologiquement voulu appliquer une réforme uniformément sur l'ensemble du territoire : c'est absurde ! On n'a pas les mêmes besoins à Paris, dans une banlieue ou dans une zone rurale !
     
  • Seconde aberration : Là où il aurait vraiment fallu raccourcir les vacances scolaires pour être en mesure de raccourcir chaque journée de classe et repenser réellement l'organisation de l'année scolaire, le Gouvernement a choisi de construire une usine à gaz extrêmement coûteuse qui désorganise les familles, sans fondamentalement alléger le rythme des enfants !

C'est pour cela que nous demandons le report de cette réforme impossible à financer et inutile pour nos enfants. Ce serait l'occasion de remettre à plat ce débat et de poser les vraies questions du temps scolaires.