Garde d'enfants : encore un enjeu non maîtrisé par le gouvernement socialiste !

image gauche

L'observatoire national de la petite enfance vient de publier son rapport sur « l'accueil du jeune enfant ». Celui-ci montre une évolution sociétale de la France, allant vers la progression constante de la garde des enfants en dehors de la famille, depuis 10 ans.

Or, les différents modes de garde représentent aujourd'hui une capacité d'accueil de 1,34 million d'enfants de moins de 3 ans, soit 55 places pour 100 enfants (réparties de manières inégalitaires sur le territoire), contre environ 33 places pour 100 enfants, en 2006.

Cette hausse de l'offre, depuis 10 ans, est à saluer. Elle provient essentiellement des 226.700 places créées chez les assistantes maternelles pour les moins de trois ans, entre 2006 et 2013.

Pour autant, ce phénomène de hausse des offres tend à s'essouffler, puisque depuis 2011, l'essor des offres chez les assistantes maternelles ralenti vivement, et en 2014, la tendance a même commencé à s'inverser (notamment du fait d'un départ en retraite de nombreuses assistantes maternelles non anticipé).

En effet, les promesses du candidat François Hollande de créer 275.000 nouvelles solutions d'accueil des jeunes enfants, dont 100.000 places en crèches, sont loin d'être réalisées.

Ainsi, en 2013, seuls 14.000 places ont vu le jour, au lieu des 55.000 nécessaires, avec 10.000 en crèches collectives, 6.000 en enseignement pré-primaire et… 2.000 en moins auprès des assistantes maternelles.

Et en 2014, 11.300 places d'accueil collectif ont été créées, soit un chiffre bien en deçà de l'objectif qui était fixé à 19.600 places.

En effet, dans un rapport précédent, l'observatoire national de la petite enfance prévoyait déjà qu'il manquera entre 350.000 et 500.000 places d'accueil des jeunes enfants de moins de trois ans, dans les prochaines années.

Avec un nombre de créations effectives de places qui ne s'adapte pas à la réalité des besoins des Français, la question se pose de la pénurie de l'offre dans les toutes prochaines années.

Si l'on rajoute à cette situation, toutes les politiques anti-familles mises en place par les gouvernements socialistes depuis 2012, comment ne pas être inquiet pour l'avenir des familles en France !

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article.

Laisser un commentaire

Nom ou pseudo :


Adresse email :


Code de vérification * :
Captcha   Recharger
(recopier le code ici)
Commentaire :