Le grand n'importe quoi

Financement des contrats de génération

image gauche

On pensait que les choses étaient claires : le crédit d'impôt compétitivité et emploi (CICE) devait servir à remettre les compteurs à zéro après 6 mois d'augmentation de la fiscalité pour les entreprises : alléger l'impôt sur les sociétés de 20 milliards d'euros, après l'avoir alourdi de 15 milliards.

Patatras ! On apprend aujourd'hui que le « contrat de génération », celui que Martine Aubry jugeait inefficace et couteux, sera financé sur le montant de ce crédit d'impôt. Michel Sapin parle d'1 milliard, mais nous n'avons aucune raison de le croire puisque la mesure était annoncée à 2,5 milliards d'euros pendant la campagne.

Ce qui se produit est plus grave que ce que nous pensions : nous avions bien compris que ce crédit d'impôt, déjà très compliqué, serait encadré et mis sous conditions pour ne profiter à l'arrivée qu'aux grandes entreprises, mais nous n'avions pas imaginé qu'ils seraient capables de le rogner avant même sa mise en place !

Face à ce nouveau cafouillage, une seule conclusion s'impose : François Hollande fait n'importe quoi.