Rapport Jospin : on n'est jamais mieux servi que par soi-même !

Entre improvisation permanente et Incompétence

image gauche

Lionel Jospin vient de rendre son rapport et de faire une nouvelle fois part de sa vision dogmatique et politicienne de notre démocratie.

Les conclusions de son rapport ne peuvent en effet qu'entraîner une anomalie démocratique. En effet, en proposant de modifier le mode d'élection des Sénateurs en donnant une place prépondérante aux régions, tout en préconisant par la même occasion un report de ces mêmes élections alors que les socialistes détiennent la quasi-totalité des régions, Lionel Jospin semble avoir imaginé un mécanisme complexe visant à conserver par tous les moyens le Sénat après les élections municipales de 2014.

Dans le même sens, en voulant rapprocher les élections législatives des présidentielles et en introduisant une dose de proportionnelle, ce rapport ne fait rien de moins que supprimer le sens même de l'élection de nos députés.

Après seulement six mois de mandat, les socialistes seraient-ils déjà poussés dans leur retranchements au point de tenter de modifier la législation électorale pour mieux conserver un pouvoir absolu aujourd'hui détenu par leur seul et même parti, dans tous les échelons de la République ?

En 2008, la Commission présidée par Edouard Balladur avait inspiré à Nicolas Sarkozy une réforme constitutionnelle qui donnait plus de pouvoirs à l'opposition. Aujourd'hui, la Commission présidée par Lionel Jospin propose de donner plus de pouvoir à la majorité socialiste.