Grâce à François Hollande, la France n'est plus qu’une puissance moyenne en Europe

Dégradation de la note de la France par Standard and Poor's

image gauche

François Hollande avait promis qu'il gèrerait la France dans la sérénité, inverserait la courbe du chômage et rétablirait l'équilibre des finances publiques. En abaissant aujourd'hui la note de la France, Standard & Poor's constate l'échec désastreux du Président de la République sur ces trois objectifs.

La dégradation de la France marque la défaite de la politique de François Hollande. A court terme, elle montre que le Président qui faisait de la finance son ennemi a lamentablement échoué : s'il voulait affranchir la France de l'influence de ses créanciers, la meilleure (et seule) solution était de baisser la dépense publique pour rétablir les comptes publics !

A long terme, les conclusions de l'agence S&P sont le reflet de l'absence de réformes structurelles et donc de l'inscription dans la durée des pires problèmes de la France. Elles montrent aussi que le reste du monde s'inquiète de la fragilisation accélérée du tissu social engendrée par l'incapacité du Gouvernement.

La Majorité ne peut plus ignorer la crise économique et sociale du pays. Le reste du monde, comme les Français, jugent que François Hollande est incapable de tenir un cap, que son gouvernement n'a pas d'autre politique que les annonces précipitées suivies de leur lot de reculades.

La dégradation de la France par S&P laisse craindre pour l'avenir de notre pays. C'est un nouvel avertissement, grave. S'il veut préserver les Français, François Hollande doit l'entendre.