Débats relatifs à l’article 2 du projet de loi constitutionnelle de Protection de la Nation

image gauche

Après avoir assisté à l’ensemble des débats relatifs à l’article 2 du projet de loi constitutionnelle de Protection de la Nation visant à déchoir de la nationalité française les personnes condamnées pour terrorisme, j’ai personnellement voté en faveur de cet article peu après minuit ce mardi 9 février.

Cet après-midi, lors du vote solennel, j’ai voté pour l’ensemble du texte qui prévoit la prolongation de l’Etat d’Urgence et la déchéance de nationalité. Le texte a ainsi grâce aux voix de la Droite été adopté par 317 voix contre 199. 

Au lendemain des attentats l’ensemble des députés et sénateurs s’était levé pour applaudir les mesures annoncées par le Président de la République. Les tergiversations, gesticulations et reculades du Gouvernement de Manuel Valls, les artifices grammaticaux et de vocabulaires employés dans le texte pour tenter de rassembler une majorité gouvernementale déchirée et écartelée, ne doivent pas nous faire oublier que notre principal objectif est de protéger notre Nation et nos concitoyens.

Yves NICOLIN