Crise agricole : le PS ne veut pas en sortir

image gauche

Depuis des mois, nous dénonçons l'inaction du Gouvernement face au désespoir des agriculteurs. Force est de constater que l'agriculture n'est pas une priorité pour le Gouvernement. Le Ministre de l'agriculture avoue chaque jour son impuissance. Le Président de la République et le Premier Ministre sont aux abonnés absents.

Aujourd'hui, à l'Assemblée nationale, par la voix d'Antoine Herth, notre rapporteur, les députés les Républicains ont tenté de défendre une proposition de loi d'origine sénatoriale, en faveur de la compétitivité de l'agriculture et de la filière agroalimentaire.

Nous militons pour la baisse des charges par la réintroduction de la TVA sociale. Le Président de la République a reconnu son erreur en la supprimant. L'occasion lui était donnée de réparer son erreur. Nous exigeons des relations plus justes et transparentes du producteur au consommateur. Nous voulons soutenir l'investissement et améliorer la gestion des risques. Nous prônons l'allègement des charges, des normes et des contraintes franco françaises, nous voulons promouvoir l'étiquetage "d'Origine"... Ces propositions prolongent celles présentées hier au cours de la journée de travail "Agriculture et Ruralité" organisée par les Républicains et son Président Nicolas SARKOZY. La preuve est faite que des solutions existent à condition de considérer l'agriculture comme un pilier de l'économie française et de se battre pour elle au niveau national comme au niveau européen. Or, le groupe PS, avec la complicité du Ministre de l'Agriculture, a déposé et fait voter une motion de rejet du texte. Traduction : aucune discussion, ni sur les articles, ni sur les amendements. Nous sommes profondément consternés de cette attitude politicienne. Avec ce texte, le gouvernement avait l'occasion de manifester cette unité nationale à laquelle nous appelle Monsieur Valls, matin, midi et soir. Ils devront désormais, seuls, rendre des comptes aux agriculteurs.

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article.

Laisser un commentaire

Nom ou pseudo :


Adresse email :


Code de vérification * :
Captcha   Recharger
(recopier le code ici)
Commentaire :