Communiqué de presse sur le plan pour l'emploi

image gauche

En ma qualité de secrétaire national des Républicains en charge des PME, je suis profondément attristé de voir l’exécutif persévérer dans la voie du maquillage, de la formule et de l’hypocrisie.

Si je me réjouis du plafonnement des indemnités prudhommales, je dénonce avec la plus grande vigueur la tentative scandaleuse de faire baisser statistiquement le nombre de chômeurs par la voie de la formation. Les français, et à plus forte raison les PME, ne sont pas dupes.

Insultés depuis près de quatre ans, les chômeurs se rappelleront le moment venu qu’ils sont les premières victimes de la politique kamikaze des socialistes.

Quant à la prime à l’embauche de 2000€ pour les PME, je ne comprends pas que le gouvernement persiste à croire qu’elle soit une formule payante alors que cela fait 30 ans qu’elle échoue.

Arrêtons avec les primes et préférons les dispositifs stables et durables. Depuis plusieurs mois, je propose la suppression pure et simple des charges sur le premier emploi sans limite dans le temps. Cette mesure permettrait de créer des emplois rapidement dans les structures sans salarié.

Ayons le courage de nos ambitions et arrêtons avec les vieilles recettes dont on sait qu’elles ne fonctionnent pas.