Le gouvernement rejoue « Casino Royal » !

BPI: Outil de carrière? Promesse du candidat Hollande? ou réelles compétences?

image gauche

Nous prenons acte de la probable élection de Madame ROYAL au poste de Vice-présidente et Porte-parole de la Banque Publique d’Investissement (BPI). Nous comprenons mieux pourquoi celle-ci multiplie depuis des mois dans les débats régionaux la communication sur ce sujet ! Nous craignons cependant que donner les clefs de la BPI à Madame ROYAL ce soit, comme en Poitou-Charentes, jouer au poker avec l’économie et l’argent du contribuable !

En effet, au regard du bilan de Madame ROYAL en matière économique dans la Région Poitou Charentes, nous nous étonnons d’un tel choix. On se souvient malheureusement que les choix de la présidente de Région en matière d'investissement ne portent pas leurs fruits : au moins 5 millions d’euros d’argent public pour l’entreprise de Véhicule électrique Eco & Mobilité finalement liquidée, fermeture de l’agence de développement des investissements Ouest Atlantique faute de financement régional, zéro euro pour le chantier LGV Sud Europe Atlantique,…

De plus, en nommant Madame ROYAL à ce poste, le gouvernement socialiste met fin à la volonté d’indépendance affichée de la BPI qui n’aura été finalement qu’un coup de bluff ! Nous serons particulièrement vigilants quant aux choix des investissements qui seront faits.

Mille fois annoncée, et au fonctionnement très complexe, il reste à espérer que la Banque Publique d’Investissement ne soit pas un outil simplement utile à la carrière de Madame ROYAL mais le soit aussi pour répondre à l’urgence croissante des entreprises face aux problèmes de financements dans la période de crise que nous traversons.