Un gouvernement défectueux

Annonce prématurée de la libération des otages

image gauche

Après l'annonce il y a deux jours par un ministre des affaires étrangères de la quasi-récession économique, un ministre délégué aux anciens combattants se substitue, aujourd'hui, au président de la République et au premier ministre pour annoncer une libération d'otages… qui n'a pas eu lieu.

Alors qu'elle aurait pu rester sympathique, cette fantaisie permanente au sommet de l'Etat devient véritablement anxiogène. En portant cette fois-ci sur un dossier ultrasensible qui concerne le vie de sept de nos concitoyens, cet énième cafouillage démontre à quel point le gouvernement de Jean-Marc Ayrault s'enfonce chaque jour davantage dans les sables mouvants de l'incompétence.

Un attelage particulièrement hasardeux dans sa communication, sans véritable cap sur le fond et surtout sans aucun résultat concret depuis plus de neuf mois : toutes les conditions d'un gouvernement défectueux sont d'ores et déjà remplies.