Vous êtes ici :

Archives

Commission d'enquête sur le Renseignement

une mascarade dangereuse pour notre sécurité nationale

image gauche

Une commission d'enquête présidée par le député Christophe Cavard (EELV) se réunira à partir du 14 février pour "s'assurer que les services de renseignements français [...] disposent des moyens nécessaires à leur bon fonctionnement" et étudier les modes de surveillance des réseaux terroristes armés mis en œuvre par la DCRI.


Yves NICOLIN s'étonne que ces questions ne soient pas plutôt traitées par la Mission d'information sur le Renseignement qui se tient, elle, à huis-clos et peut donc aborder tous les sujets, mêmes ceux soumis au secret-défense.

Comment évoquer publiquement les moyens mis à disposition des services de renseignements (juridiques, techniques ou humains), mais aussi les modes opératoires de surveillance des réseaux terroristes sans trahir le secret-défense ?

Comment demander à des fonctionnaires soumis au secret professionnel et au secret-défense de s'exprimer publiquement sur des sujets « sensibles » pouvant mettre en péril les intérêts vitaux de la Nation ?

La protection des services de renseignement français et la protection du secret de la défense nationale ne sont pas des thèmes de discussions publiques politico-politiciennes.

Yves NICOLIN demande au Ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, de donner des instructions claires visant à protéger les fonctionnaires qui risquent de se retrouver publiquement jetés en pâture. Ces fonctionnaires doivent-ils mettre à mal les intérêts de la Nation ou faire un affront aux représentants du peuple en ne répondant pas à leurs questions pour respecter le secret-défense ?