Vous êtes ici :

Archives

Des grands secrets aux gros mensonges

« Opération Transparence »

image gauche

Pour mieux masquer ses turpitudes sur la terrible affaire Cahuzac qui risque fort d'éclabousser d'autres membres du gouvernement, François Hollande et sa majorité socialiste créent des artifices de communication qu‘ils tentent de faire passer pour une « opération Transparence ».

Plusieurs, essentiellement des ministres, sont déjà tombés tête la première dans le piège, s'autodéclarant plus vertueux et plus transparents que tous les autres. Mais qui peut croire que ces ministres et responsables publics qui affichent, l'un après l'autre, leur patrimoine disent toute la vérité ? N'auraient-ils pas tout placé au dernier moment au nom de leur conjoint ou de leurs enfants ? Roulent-ils tous vraiment dans de vieilles voitures cabossées, achetées pour quelques centaines d'euros il y a de nombreuses années? Après avoir pris les Français pour des aveugles, les prendraient-ils maintenant pour des imbéciles ?

Ce critérium de la transparence absolue n'aura, en réalité, qu'un seul effet : passer des grands secrets aux gros mensonges. Posant un principe de défiance, il jettera encore davantage le discrédit sur tous les élus de la République, à commencer par les prétendus vertueux. A force de vouloir passer pour Cosette, la classe politique va finir par devenir Tartuffe.

L'enjeu de l'affaire Cahuzac étant celui de la crédibilité de la parole publique, l'électrochoc attendu par le peuple français est tout sauf l'excès d'affichage au départ qui n'empêche aucunement le mensonge à l'arrivée. Ce que les Français exigent et qui mériterait un référendum, c'est la diminution du nombre d'élus comme l'avait initié Nicolas Sarkozy ; c'est l'organisation de référendums d'initiative populaire qui rendraient la parole au peuple, souvent plus sage que ses élites ; et c'est un véritable renforcement des sanctions pour les quelques-uns qui, malgré leurs déclarations et grands discours, trichent et trahissent effectivement le pacte républicain.