Vous êtes ici :

Archives

Ayons le courage de réformer le marché du travail pour sauver ceux qui en sont exclus !

Le chomage des jeunes

image gauche

Le seuil d'un demi million de jeunes au chômage est quasiment franchi : le chiffre est très inquiétant. C'est un triste record jamais atteint depuis 15 ans. Ce qui est encore plus triste, c'est l'immobilisme et la lâcheté du gouvernement face à cette terrible situation ! Leur attitude et leur semblant de solutions frôlent l'indécence face à la gravité du problème.

La hausse du chômage est évidemment liée à la grave crise économique que la France traverse et que les principaux acteurs de ce gouvernement ont nié pendant trop longtemps. Il est inquiétant que François Hollande reste totalement inactif : rien n'est fait pour enrayer cette situation cataclysmique. La détermination du Gouvernement semble inverse à la courbe du chômage !

Pour redonner des emplois aux jeunes, il ne suffit pas de mettre quelques rustines ridicules sur un marché du travail qui ne fonctionne pas. Le contrat de génération ou les emplois d'avenir sont des plaisanteries insolentes face à l'ampleur des enjeux. Ce sont des illusions marquées par le calcul politicien quand on se souvient que le Président de la République avait promis durant sa campagne de faire des jeunes sa... priorité. Quant au fameux pacte de compétitivité, il ne dit rien de la réforme structurelle dont le marché du travail à besoin !

Les pistes d'actions sont pourtant connues pour élargir le marche de l' emploi à ceux qui en sont exclus (jeunes, seniors, femmes, ...) en brisant les "barrières à l'entrée" qui sclérosent notre société : avec un code du travail plus souple, un temps de travail plus large, un contrat unique de travail, la diminution des charges notamment par des Smic modulés par branches ou par un Smic 0 charge pour les jeunes, par exemple (ne changeant rien au salaire net), la France peut reprendre le chemin du plein emploi.

Il n'y a de fatalité que pour Monsieur Hollande qui a décidé d'attendre béatement le retour de la croissance et de la création d'emplois alors qu'il faut aller les chercher. Il ne suffit pas de pavaner devant les caméras pendant le réveillon pour faire une politique !