Vous êtes ici :

Archives

Quand le gouvernement a pour seule réponse au chômage la tolérance de la violence

Impunité et laxisme ou politique des amis?

image gauche

Sur proposition de loi communiste et grâce au soutien des Sénateurs socialistes, Écologistes et Radicaux, une loi "d'amnistie des délits et sanctions pour des faits commis lors des mouvements sociaux" a été adoptée ce mercredi 27 février au Sénat.

Alors que les plans sociaux se multiplient, alors que 1000 emplois sont détruits chaque jour en France depuis l'élection de François Hollande, sans que celui-ci n'agisse ou ne réagisse, alors que le ministre de l'Intérieur lui-même s'est ému des risques de mouvements sociaux de plus en plus violents, l'adoption de cette proposition de loi d'amnistie sur des faits passibles de jusqu’ à 5 années d'emprisonnement envoie un message particulièrement dangereux.

Une nouvelle fois, la majorité de gauche envoie un signal d'impunité et de laxisme, appuyée comme à l'ordinaire par Christiane Taubira. La même Ministre qui a mis fin aux peines planchers pour les multirécidivistes.


Je pense que la réponse au chômage ne saurait être la compréhension et la tolérance de la violence, mais un choc de compétitivité.