Vous êtes ici :

Archives

Un Premier ministre pas convaincu et pas convaincant

Entre improvisation permanente et Incompétence

image gauche

Yves NICOLIN a vu un Premier ministre en décalage complet avec la situation économique et sociale du pays.

Alors que le chômage augmente de 45.000 demandeurs d'emploi chaque mois, Jean-Marc Ayrault a démontré une fois de plus qu'il n'a aucune vision stratégique pour restaurer la compétitivité de nos entreprises.

Jean-Marc Ayrault n'a rien de concret et de durable à proposer aux salariés de Florange car il n'a aucun plan pour la sidérurgie française. D'hésitations, en fausses annonces de reprise ou de nationalisation, le gouvernement a démontré son amateurisme total sur cette question : les investisseurs se sont sentis insultés et les syndicats trahis. Le Président et son Premier ministre en portent la responsabilité.

Le seul moment convaincant de ce 20h pour rien est quand Jean-Marc Ayrault a reconnu que les nationalisations des années Mitterrand avaient été un échec total pour les employés de la sidérurgie et pour les finances publiques.