Vous êtes ici :

Archives

Indépendance de la justice et des journalistes, les reniements c'est maintenant

Affaire Trierweiler

image gauche

Yves NICOLIN découvre avec stupéfaction la révélation par RTL que deux courriers respectivement rédigés par le Président de la République et par le Ministère de l'Intérieur auraient été envoyés au TGI de Paris pour soutenir l'assignation déposée par Valérie Trierweiler, contre les journalistes auteurs de sa biographie « la frondeuse ».

Ces deux courriers peuvent légitimement être considérés comme un moyen de pression tant sur le tribunal de grande instance de Paris que sur l'ensemble des journalistes couvrant l'événement. Mélange de genres ? Confusion des pouvoirs ?

Yves NICOLIN note que pourtant dans les 60 engagements de François Hollande, au titre de l'engagement n°53, celui-ci avait promis d'interdire les interventions du gouvernement dans les dossiers individuels. Ce n'est finalement qu'un énième reniement de plus.

Yves NICOLIN dénonce donc le double discours de la gauche qui, depuis François Mitterrand, prône l'indépendance des journalistes et de la justice mais n'hésite pas à systématiquement exercer des pressions dans le cadre d'affaires privées mettant en cause l'un des leurs.